“Cette année, je descends sous la barre des 1h40 les yeux dans le nez”

Un collègue au déjeuner en parlant du semi-marathon de Paris de mars 2010. Espérons qu’il n’ait pas eu les doigts plus gros que le ventre !!

Guillaume

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *